jeudi 16 juin 2011

Amoumane KALAKOUWA, l’exchef de guerre du MNJ échappe de justesse à une embuscade des forces militaires dans la vallée de ZOMO



Dans la nuit du 20 au 21 avril 2011, nos sources nous apprennent que le véhicule de
Amoumane Kalakouwa était tombé dans une embuscade des forces militaires d’Agadez en mission dans la zone de Zomo. Selon nos sources, le véhicule de l’ex-chef de guerre du MNJ, établi depuis la fin de la rébellion à Tchintoulouss où il s’adonnait au jardinage, a été pris pour cible par des tirs nourris de l’Armée.
Sur place, l’on a déploré un mort en la personne de Mohamed dit Mawa, un compagnon de Amoumane
Kalakouwa, frère d’un guitariste de la zone, qui se trouvait dans le véhicule.
D’aucuns avancent que l’armée aurait ouvert le feu sur eux sans sommation ! Et pour ceux qui ont vu le véhicule de Amoumane, ils affirment que les balles l’ont totalement amoché et s’étonnent même qu’un passager soit sorti indemne.
Pour d’autres, cette affaire ne serait pas claire et se demandent ce que transportait de suspect le véhicule de
Amoumane pour qu’il soit pris ainsi pour cible. Aux dernières nouvelles, l’ex-combattant Amoumane Kalakouwa a quitté en colère la région d’Agadez pour Niamey dans le cadre de cette triste affaire.
Le capitaine responsable de cette bavure serait du PSI, troupe d’élite formée par les américains dans le cadre de l’anti-terrorisme que commande d’une main de fe